Même pas peur

Publié le 6 Mars 2015

Même pas peur

Moi je l'aime bien cette tendance. Franchement! Mais il faut avouer que pour le moment on la voit davantage aux Etats Unis que par chez nous.

Bien sûr je ne parle pas de la jeunesse audacieuse des 18-25 ans qui est toujours prête à faire bouger les lignes, à casser les codes.

Non je pense à ces femmes dans la trentaine qui n'ont pas peur de s'accaparer un style identifié jusque là sous une certaine étiquette.

Déjà qu'il n'est pas rare encore de soupçonner une femme aux cheveux courts d'être lesbienne, imaginez ce que l'on pourrait dire d'une femme qui se couperait les cheveux à la façon d'un jeune homme des années 50.

Et c'est là toute l'audace. Avoir suffisamment confiance en sa féminité et d'assurance en soi pour tenter un style qu'on aurait trop facilement tendance à attribuer à une communauté à laquelle on appartient pas forcément. Parce qu'il n'y a pas de raison à cela. Parce que être une femme aux cheveux courts c'est aussi tordre le cou à toute sortes d'idées reçues, de clichés et de préjugés.

Et mon coeur d'anti-sexiste se réjouit toujours de ces appropriations naturelles qui se font sans militantisme, juste par goût et par envie, sans se plier aux tabous et aux "classifications"

Photo: Grace Emily Skinner

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article