Elle ne dort pas vraiment...

Publié le 4 Mars 2015

Elle ne dort pas vraiment...

Elle ne dort pas vraiment, elle est dans un crépuscule de rêve...

Une langueur délicieuse qui appelle des songes brûlant. Lovée dans son propre corps, la tête dans les bras, elle respire sa peau tiède empreinte d'un parfum familier. Doucement, les doigts d'une main longue et fine s'agitent sur sa nuque, parviennent à caresser le cou presque jusqu'à la gorge. Cette main soudain n'est plus la sienne et l'hypnose l'attribue à l'Autre...

Et l'Autre aime glisser ses doigts sur l'épiderme de soie, envelopper le pilier de chair étroit et robuste, suivre les courbes de l'anatomie parfaite.

Et puis... et puis, parvenir jusqu'à l'orée des cheveux et parce qu'ils sont fraîchement coupés, caresser cette bordure où ils sont si ras qu'ils râpent la pulpe des doigts et suivre leur contour jusque derrière l'oreille, puis redescendre, tout doucement suivant l'arête du maxillaire, revenir encore vers le creux de la nuque et se recroquevillant, échouer à les saisir dans un poing fermé.

Un seul doigt alors s'aventure sur le sillon entre deux tendons et glisse vers l'échine faisant naître un frisson, hérissant la peau comme une risée sur une eau calme...

Photo: Kriss Photography

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article