Pour une poignée de souvenirs

Publié le 16 Février 2015

Pour une poignée de souvenirs

Avec son envie de cheveux courts, une bouffée de souvenir a ressurgi... et elle s'est dit que ce serait amusant de remettre ses pas dans ceux de son enfance. Ce n'est pas si vieux, c'est vrai, mais tout de même. Elle avait 10 ans quand, crânement, elle avait, sans broncher, regardé la coiffeuse à travers le miroir, qui tranchait ses boucles presque blondes au ras de ses oreilles lui faisait une petite tête au carré de sage écolière. C'était la première fois. Cela aurait pu être émouvant, elle ne fut pas émue. Au contraire, amusée, excitée, libérée. En trois coups de peigne elle était à présent coiffée. En sortant elle a rentré la tête dans les épaules, surprise de l'air qui glissait sur sa nuque tondue, mais elle était heureuse.

Depuis tout ce temps bien des choses avaient sûrement changées, mais elle croyait retrouver les parfums et les odeurs, le sourire de la coiffeuse et l'ambiance de ce petit salon. Secrétement elle espérait être reconnue... et puis quoi? Quelle importance!

La coiffeuse ne la reconnu pas. Elle avait tellement changée, grandie, embellie. Elle, n'avait pas changé, ou presque. Ce fut pourtant un moment agréable, excitant, cette coupe cette fois si courte, cette couleur si blonde, ce contraste si savament dosé entre long et presque ras, entre blond et presque brun...

Elle a gardé sa poignée de souvenirs dans sa tête, elle en a fabriqué d'autres... c'est comme ça la vie.

Photo: Internet ( si qq'un connait l'auteur... )

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0
Commenter cet article