Le col boutonné

Publié le 25 Février 2015

Le col boutonné
Le col boutonné

C'est tout de même frappant de voir comment un détail, d'un sexe à l'autre et d'une époque à une autre, de total ringard devient ultra chic.

Il n'y a pas si longtemps et sûrement aujourd'hui encore, un homme qui oserait le col de chemise boutonné sans porter une cravate passerait pour le plus plouc des bouseux du quartier. Ajoutez un pantalon en velours côtelé avec un ourlet de dix centimètres et le tableau est achevé... comme la réputation de ce pauvre homme.

Cependant, cet effet sera presque totalement inverse si le col boutonné de la chemise est porté par une jeune femme. Amusant non?

Il y a quelque chose de terriblement chic dans cette façon de mettre en valeur ce col de chemise et en même temps cela semble être une manière de s'approprier un code masculin, bizarrement.

Un col ouvert exprimerait une décontraction classique, voir une recherche de séduction si le décolleté se prolonge, alors que ce col fermé, loin d'être austère, appelle à considérer d'autres atouts...

Bien sûr cela donne une touche androgyne, justement grâce au caractère masculin du détail, alors que chez n'importe quel homme cela donnerait une touche de "plouquitude", voir... quelque chose d'efféminé. Allez comprendre ça.

Le col boutonné

Photos: de haut en bas et de gauche à droite: Michelle Salas, Jolijn Snijders, Alasdair McLellan, Aaron Feaver et Meri Bjorn

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Sophie 25/02/2015 19:49

C'est rigolo parce que finalement aujourd'hui je suis allée me couper les cheveux (j'ai pas tenu...)
Et je porte justement une chemise boutonnée :-)

jeaneg 03/03/2015 12:01

Rhooo mais j'avais loupé ce commentaire... Le printemps est plus tôt que prévu alors cette année? :D