Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Frida parle d'amour

Frida parle d'amour

A tout bien considérer, il faut avouer que notre improbable trio fonctionnait malgré tout. Il fonctionnait même si bien que parfois il nous arrivait de sentir le poids de l'ennui qui naissait d'une certaine routine.

Pourtant l'équation était presque parfaite. Une blonde au tempérament nordique, un tantinet rigoureuse et à l'esprit scientifique, bi mais plutôt lesbienne, une brune méditerranéenne au coeur chaud comme la braise du Vésuve, un peu frivole et totalement pansexuelle et un homme hétéro-lesbien, esthète intello un peu déboussolé... Le tout matiné d'un extraordinaire fétichisme qui à lui seul pouvait suffir à nous exciter.

Nous pouvions ainsi à loisir commenter nos sentiments réciproques, les uns et les autres à propos du troisième, ce que nous ne manquions jamais de faire. Ainsi ce soir là, Frida et moi étions vautrés dans le canapé du salon et le passage de Laura, nue comme d'habitude, à travers la pièce, pour aller et venir, inspira notre Walkyrie.

Ma Psy " - La ragazza ezzaie de nous allumer là tu krois? Kand je la vois de tos elle me donne l'illuzion d'être hétéro...

Moi - ... Et moi celle d'être gay. Mais ce n'est pas désagréable.

Ma Psy - ...je ne sais pas... Peut être ça me donne des rekrets de ne pas avoir ce truc que toi tu as entre les chambes... C'est excitant d'imachiner que je l'attrape par derrière...

Moi - Mouais...

Ma Psy - ... Ke che lui arrache un cri lorske je la pénétre et à chaque coup de rein...

Moi - Oh là, oh là ! C'est ton côté nostalgique du Mur de Berlin qui prend le dessus là?

Ma Psy - Nein, mais afec un god c'est pas pareil si tu veux safoir

Moi - Non non, merci je n'y tiens pas!"

Et puis s'adressant directement à l'objet de son fantasme, souvent la conversation se terminait ainsi:

Ma Psy "- Hey liebe! tu feux pas que je te koupe les cheveux?

Laora - Vai a fanculo!" Ce qui en italien signifie "non merci mais je préfère aller chez mon coiffeur"... enfin je crois.

Photo: Neda Rajabi

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article