Code "Barber"

Publié le 12 Janvier 2015

Code "Barber"

On dit que les cordonniers sont souvent mal chaussés, mais je crois qu'il en va de moins moins de même pour les coiffeurs.

Ce qui me fascine, c'est de voir de plus en plus de femmes tenir ce rôle et surtout de les voir pour certaines s'approprier les "codes" que je croyais définitivement masculins.

Moi qui suis toujours un peu plus que les autres attentif à ce genre de choses, il ne m'a pas échappé qu'une tendance nous revient des pays anglo-saxons et que certaines boutiques de "barbiers" refleurissent dans nos quartiers. Mais je dis barbiers.. pas simplement des boutiques de coiffeur masculin, non! Des salons "typés", stylés, à l'ambiance "vintage" et aux coiffeurs hipstero-beatniko-rockers, tatoués jusqu'aux oreilles pour les plus authentiques, tour d'oreilles et nuque "à blanc"et barbe soignée. Dans ces salons, la coupe de cheveux est un art. On y fait du travail d'orfèvre, on travaille le "skin fade" comme une pièce de joaillerie, à la tondeuse et au rasoir.

Du coup, mon préjugé négatif sur la capacité des femmes à savoir parfaitement couper les cheveux très courts tombe à l'eau. Mais c'est peut être parce que j'avais en tête cette image de la coiffeuse manucurée, reine du brushing, bavarde et futile qui papote sans arrêt en jonglant avec ses bigoudis. Et si parmi elles, certaines rêvaient secrétement de coupes à la tondeuse ou de dégradés parfaitement fondus, cela ne pouvait être que du domaine du fantasme.

Mais ça.... c'était avant!

Pour pénétrer ce monde un peu fermé, ces temples du hipster, il fallait un poil de masculinité dans l'allure avec toute la sensibilité féminine à l'intérieur, des femmes au caractère trempé, qui savent que ce n'est pas avec des artifices éculés de féminité de peep show qu'on fait sa place ici, mais avec la passion d'une artiste qui taille le cheveu comme on taille une gemme. Et parce que c'est une passion, souvent les codes sont les mêmes, tous genres confondus, dans le vêtement, les tatouages et même les coupes de cheveux.

Et moi... ça m'va!

Photo: Jenny Johansen

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article