Cahiers de vacances - LFACC Attitude - novembre 2014

Publié le 11 Juillet 2017

Et là vous vous dites: kézako LFACC? Enfin au premier coup d'oeil, parce que rapidement vous comprenez que ce sont les initiales pour L>es F>emmes A>ux C>heveux C>ourts et c'est tout de suite plus clair. Enfin presque. Parce que LFACC Attitude ça veut dire quoi? Un nouveau club? Encore des cotis' à payer? Re-Kézako?

Bon... Laisse Madeleine, j'explique!

J'en vois plein là autour de moi, des types qui croient que ce blog ou la page FB qui va avec, sont des trucs où on "montre" des coupes de cheveux, où on voit des femmes aux cheveux rasés, où "plus c'est court, plus c'est bon". Si si j'en vois plein des comme ça.

Eh bien non! Ce n'est pas ça, pas vraiment. Parce qu'en réalité, une femme aux cheveux courts, ce n'est pas forcément une femme à l'allure masculine, une lesbienne butch, un tomboy coiffé en brosse, une androgyne troublante, une femme sophistiquée au glamour étourdissant, ma voisine ou la factrice. Non! Femme aux cheveux courts c'est d'abord un caractère... une "attitude".

Ce sont toutes ces femmes à la fois, qu'importe la longueur de leurs cheveux, pourvu qu'elles en prennent soin, ces femmes qui ont conscience de leur part de masculin qui savent très bien où placer le curseur pour jouer les deux tableaux, qui n'ont pas complétement abandonné leurs galopades d'enfant aux genoux écorchés.

Cahiers de vacances - LFACC Attitude - novembre 2014

Ces femmes qui savent bien que la féminité n'a rien à voir avec la longueur de leurs cheveux, celles qui, résolument voudraient qu'on oublie qu'elle sont des filles, celles qui le revendiquent, celles qui sont des femmes qu'on ne prend pas pour des poupées.

Avoir depuis longtemps les cheveux très courts n'empêche pas l'envie de voir comment c'est lorsqu'ils sont plus longs. Changer l'image ne change pas le caractère. C'est vrai dans un sens comme dans l'autre.

Cahiers de vacances - LFACC Attitude - novembre 2014

C'est ça en réalité qui fait vibrer le coeur de l'amoureux des femmes aux cheveux courts que je suis, cette attitude.

Et puis, je sais bien, moi, qu'au bout du compte, après avoir surmonté tant de moments difficile, durant des mois et des mois, pour réussir à obtenir ce joli carré, qu'on va pouvoir lisser et tailler, arrivera le jour où l'envie de tout recouper très court germera à nouveau...

On y revient toujours...

Photo: Martina Sirotkova

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Geo 07/11/2014 07:20

J'aime bien cette histoire de club, d'association ou de regroupement d'attitudes : c'est marrant. L'androgynie extérieure et intérieure qui en dérange beaucoup. Ce n'est pas qu'une apparence ou un physique, c'est comme tu le dis si souvent une manière d'être, un caractère et aussi un tempérament. C'est vrai : quand on y a goûté, on y revient souvent (cependant pas tout le temps car il y a des femmes qui assimilent cela à une punition parfois - "Vivement que ça repouuuuuusse !!!!! - ... dommage).
"Une femme à l'allure masculine, une lesbienne butch, un tomboy coiffé en brosse, une androgyne troublante, une femme sophistiquée au glamour étourdissant, [ta] voisine ou la factrice" : une femme aux cheveux courts, c'est peut-être un mélange de toutes ces femmes à la fois, non ?

jeaneg 07/11/2014 09:06

Exactement Geo, la liste n'est pas exhaustive et LFACC sont toutes ces femmes à la fois, qui même parfois n'ont pas les cheveux si courts que ça mais ont "l'esprit".