Cahier de vacances - "Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche" 10/2014

Publié le 1 Août 2016

Cahier de vacances - "Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche" 10/2014

Par inadvertance sans doute, j'ai eu la fâcheuse idée, ce matin là précisément, d'aller déposer un chèque de rançon que me réclamait depuis longtemps l'organisation "Trésor Public" sous peine de me jeter à la rue moi et toute ma descendance.

Et comme un malheur n'arrive jamais seul, je me suis retrouvé à faire la queue juste derrière monsieur Maurice "Momo" l'épicier qui paru fort content de trouver une oreille familière pour y déverser sa bile verbale, le thème du jour étant : "Plus rien ne marche dans ce pays et où va le monde, j'vous d'mande un peu..."

N'ayant aucune échappatoire et rien d'autre à faire j'encaissais sa diatribe sur les bons à rien qui nous gouvernent, jusqu'au moment inévitable où monsieur Momo en vint à parler de mariage pour tous, de pma et de gpa, tous sujets auxquels il n'entendait rien sauf à considérer que ces pauv' homosexuel(le)s ne faisaient rien pour arranger les choses...

"Figurez vous, me dit-il, que bientôt les femmes seront toutes plus tatouées qu'un bataillon d' Coloniaux. Dans l'temps y avait guère que les marins, les soldats ou les taulards qui s'faisaient piquer. Aujourd'hui, des fois on sait même plus à qui on a à faire. Les cheveux courts, les costumes, les tatouages, tout ça c'est des trucs d'homme, non? Alors forcément si les femmes se mettent à la place des hommes, y a un twist que'que part..."

J'avoue que j'ai lâchement fait la moue et opiné du chef. Je n'imaginais pas lancer un débat sur le genre et l'égalité des choix, dans cet endroit où visiblement j'aurais pu finir lynché avant la fin de ma première phrase.

Photo: Terra Juana

Citation: M. Audiard - Un taxi pour Tobrouk

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0
Commenter cet article