Pensée du jour

Publié le 13 Octobre 2014

Pensée du jour

Depuis que, en toute innocence, je me suis lancé dans ce blog pour exprimer mon goût, ma fascination, pour les femmes aux cheveux courts et ma dilection pour les nuques délicates, sensuelles et fraîchement dégagées, j'ai le sentiment d'avoir finalement été rejoint par bon nombre de personnes partageant mon point de vue et pourtant toutes différentes.

Je suis toujours ravi de voir parmi ces femmes aux cheveux courts celles qui se retrouvent dans ce que j'écris, ou celles qui sont reconnaissantes de l'élan que mon blog leur donne. En tout cas toujours réjouis des commentaires féminins.

Mais je n'oublie pas qu'il y a tout de même presque autant d'hommes qui me lisent, qui pour certains ont le même esprit et les mêmes goûts que moi et sont content qu'on puisse l'exprimer à leur place, mais qui pour d'autres se contentent de copier des images, sans autres réflexion, comme si ce blog n'était rien d'autre qu'un de ces nombreux sites, indifférents aux genres, à la féminité, à l'androgynie, qui cultivent juste le fétichisme que peut être le cheveux court.

Je ne renie pas cette part de fétichisme, bien sûr, au contraire, je la revendique. Mais j'ai depuis longtemps dépassé cela. Et ainsi j'ai fait des découvertes sur moi même, compris à quel point une femme aux cheveux courts pouvait être différente des autres, à quel point cette authenticité révélait de choses sur le caractère et cette part de masculin que chacune s'approprie pour la conjuguer intelligemment avec sa féminité.

Alors je veux croire que c'est à ces femmes là que je m'adresse et à personne d'autre, celles que je connais "en vrai", celles que je croise ici et toutes celles, à travers le monde que je ne connaîtrais jamais.

Photo: Marie Murstad

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :