Bonne nouvelle

Publié le 20 Octobre 2014

Bonne nouvelle

L'autre jour ( oui c'est pratique comme formule pour commencer un article... ) je lisais à la suite d'un article sur FB, le commentaire de Vanessa qui se plaignait de ne pas encore avoir trouvé LE coiffeur qui ne se sentirait pas investi du devoir solennel de préservation de l'image féminine. Une réflexion récurente hélas, que toutes celles qui cherchent juste à avoir les cheveux courts seraient capables de faire comme elle.

Parce que oui, il y a des femmes qui aiment avoir les cheveux courts, même très courts, sans qu'on s'obstine à leur laisser des mèches, des pattes, des nuques "un peu plus longues pour que ça reste féminin" ( sic ). Comme si aux yeux de ces "professionnel(le)s" leurs clientes n'étaient pas capable de savoir elles même ce qui est bien et ce qui ne l'est pas. Comme si on perdait toute féminité à avoir les pattes rasées et la nuque dégagée... Tout cela est tellement subjectif. Il faudrait donc s'en remettre au jugement du coiffeur ou de la coiffeuse. Misère!

L'alternative, comme je le dis souvent, est de s'adresser à un coiffeur pour homme. Gain de temps, gain d'argent et l'assurance d'avoir une coupe courte et sans scrupules. Mais certains de ces coiffeurs là rechignent à couper les cheveux des femmes, invoquant des règles "déontologiques" qui leur interdiraient de piquer la clientèle féminine des salons qui leur sont dévolus.... Tsssstssss Non mais j'vous jure... ( Soupir )

Heureusement qu'il y a tout de même des coiffeurs et des coiffeuses capables de dépasser ces notions de genre et surtout d'image de la féminité d'un autre siècle.

A l'antipode du désespoir de Vanessa, il y a des nouvelles qui me ravissent, quand par exemple une autre amie m'annonce, un peu excitée, qu'elle a rendez vous cette semaine pour se faire couper les cheveux " tu sais, très courts, comme la fois où j'avais été chez Untel". Cette perspective me réjouit toujours, je dois l'avouer, sans que je sache si c'est l'enthousiasme de l'intéressée et d'imaginer les sentiments qui la traversent, ou si c'est l'idée de la revoir bientôt avec cette coupe formidable dont j'ai le souvenir.

Les deux sans doute

Photo: Beli Klein

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #gayfriendly

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :