Effervescence

Publié le 31 Août 2014

Margot écrit de la poèsie, mais avec son talent elle sait aussi raconter l'"Effervescence" qui agite parfois les Femmes aux cheveux courts...

Margot écrit de la poèsie, mais avec son talent elle sait aussi raconter l'"Effervescence" qui agite parfois les Femmes aux cheveux courts...

"Qui sait comment naissent les idées ? Vicieuse comme un serpent, sensuellement indiscrète, elle ne sait plus quand ni comment celle-ci s'est insinuée jusqu'au plus profond de son corps.

Sans prévenir, un puit de chaleur s'est ouvert dans son ventre, profond et violent comme un volcan qui se réveille. La vision est sauvage, intangible et pourtant presque palpable tant elle est présente dans son être. L'esprit épouse la chair lorsque les premières ondes du désir atteignent ses seins. Là, elle sentirait pétiller chaque cellule de son corps. Et puis, comme un serpent, le désir s'est enroulé autour de son cou...

Sur son cou, ses mains glissent, s'accrochent et caressent sa nuque comme les doigts d'un musicien sur les cordes d'une guitare saturée. L'instant est électrique. Et à mesure que son coeur se réchauffe, elle imagine cette tignasse épaisse se transformer en une autre fourrure, plus féline. Ses lèvres s'étirent dans l'obscurité et laissent apparaître l'éclat d'un sourire qu'elle ne peut alors plus retenir.

Les sensations sont presques inquiétantes tant elles sont fascinantes. L'envie s'offre à elle comme l'essence du plaisir à mesure que son fantasme grandit. Elle imagine les mains d'un homme caresser les mèches lourdes autour de ses oreilles, le bruit singulier de la paire de ciseaux dont on ouvre la machoire, les vibrations de la tondeuse qui courrent le long de l'échine dans un frisson... En ébullition, son corps se met doucement à trembler dans les vapeurs subtiles de son obsession.

Alors, il faut sortir. Sans plus penser à ce qu'il se passait, à ce qu'il y avait à faire, à quoi d'ailleurs ? L'instant est trop pressant. Il faut trouver quelqu'un."

Texte: Margot R.

La suite sera sans doute lorsque Margot, toujours pleine d'audace, aura franchi la porte d'un salon pour hommes....

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0
Commenter cet article