Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Battle de genre

Battle de genre

Je n'arrive jamais à voir à travers l'image d'une femme aux cheveux courts, l'expression d'une quelconque revendication. Pour moi les choses sont limpides, féminité et virilité ne sont pas une question de longueur de cheveux, mais une attitude, une mentalité, une qualité intrinsèque.

Une fois que j'ai dit ça, je suis bien obligé d'admettre que parfois, indirectement, il y a un enjeu et qu'aujourd'hui encore, malgré tout, les cheveux courts envoient un signal.

D'abord un signe d'indépendance affichant la liberté prise avec les dogmes et la représentation communément admise de la séduction féminine. Certains, trop facilement et trop rapidement interprétent cela comme un refus de séduire alors que moi j'y vois plutôt une séduction sans artifices, une séduction naturelle, authentique.

Mais dans l'éternel combat, légitime, qui oppose les femmes aux hommes, pour l'élémentaire respect de l'égalité, il faut bien admettre que parfois les cheveux courts aident à "gommer" le genre. Certaines y trouvent plus de crédibilité, d'autre une mise sur un pied d'égalité... les motivations parfois sont obscures.

Et puis cheveux courts ne signifie pas forcément coupe masculine. Mais là aussi les genres se mélangent....

Mon prisme qui déforme tout, lui ne voit qu'une femme assurée de son pouvoir de séduction et de sa féminité, quelle que soit la manière dont elle coupe ses cheveux.

Photo: Franck Apostolopoulos

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

raffaella 19/08/2014 21:33

les femmes aux cheveux courts ne sont pas tjrs androgynes.
leurs "motivations" sont aussi variées que leurs personnalités, leurs histoires et le regard qu'elle portent sur elles mêmes.
c'est autant une question de mode, de style, de personnalité, une tentative de se voir ou de se montrer differente, de s'affranchir de codes, de reliquats de l'idée de la féminité, que de chemin parcourus, de traverses franchies, de parcours de vie et de lâcher prise sur l'image que l'on donne aux autres, enfin ETRE et ne plus paraître.
se débarrasser de l'artifice du cheveux pour ne plus voir que l'essentiel de soi même, un corps nu.

raffaella 19/08/2014 23:23

souvent en vous lisant, je me sens interpellée.
on sent une passion, une fascination, une envie intime pour cette femme aux cheveux courts que chaque fois je me demande quel genre d'homme nourrit ces désirs ....
Parfois je me reconnais, d'autres fois pas du tout, je me sens tellement loin de ce que semble incarner ces femmes rêvées, rencontrées, parlées, croisées, fantasmées.Je suis le paradoxe faite femme, se cherchant toujours et se perdant souvent mais à chaque mèches de cheveux rasées, se retrouvant vraiment même si le doute survient après.
Suis encore désirable avec ce visage tout rond, ces joues enfantines et ces oreilles que je n'aime pas trop ? Je ne peux pas faire autrement ; à avoir moins de cheveux, j'y gagne une certaine liberté. Bonne nuit.

Jeaneg 19/08/2014 21:38

Je suis bien évidemment tout à fait d'accord avec ce commentaire intelligent. Merci Raffaella