Voyage

Publié le 28 Juillet 2014

Voyage

Par je ne sais quel sortilège elle était parvenue à obtenir cette image d'elle presque parfaite où chaque détail vous emportait aux confins de l'Orient et de ses mystères. Ses lèvres rouge sang avaient des reflets fuchia comme les tuniques de soie du Laos et elle avait le regard compassé des congaï du temps ancien.

Ses cheveux noirs captaient chaque éclat de lumière comme une laque chinoise et sa coiffure semblait façonnée par un maître de cet art. Elle était à la fois enfant et samouraï sous ce casque de jais qui laissait à peine voir le lobe de ses oreilles, comme une protection guerrière. A l'inverse, sa nuque de geisha était nue, taillée avec minutie, comme une invitation, dégradé en un velours d'astrakan qui serait bien trop court pour friser... Et sa peau de jade pur avait le parfum suave d'une colline de théiers trempée par les brumes du Yunnan...

Photo: Wang Xiao

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Tendresses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Angel' 03/03/2015 21:04

Elle a beaucoup de charme ...

jeaneg 03/03/2015 23:15

Très, trop, beaucoup, enfin oui, plein!