Barbière de cette ville

Publié le 29 Juillet 2014

Barbière de cette ville

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours l'impression que les choses que je remarque et qui se répètent sont de vraies tendances. Je me trompe certainement, parce qu'en réalité c'est mon oeil focalisé sur le sujet qui me donne ce sentiment... mais tout de même.

Ainsi, il ne m'a pas échappé, que bon nombre de jeunes femmes ont pris l'habitude de se faire couper les cheveux dans les salons "pour hommes". Question d'ambiance, de temps ou d'argent économisé, de goût et d'envie, cela semble être une réalité.

Il en est une autre, c'est l'engouement de certaines pour investir ces clubs de gentlemen non plus comme clientes mais comme coiffeuses. Régine qui partage le salon très "vintage" avec Gilles mon coiffeur est mon meilleurs exemple, mais pourtant l'impression m'est venue une fois encore de l'Ouest.

Barbière de cette ville

Ainsi Lucia à Londres, accumule les jobs pour payer sa scolarité à la London School of Barbering. Le projet lui tient tant à coeur, qu'elle en appelle aux dons sur son Tumblr

Aux Etats Unis aussi bien sûr où les traditionnels Barbershops sont dans la tendance et où il n'est pas rare de trouver des coiffeuses.

Barbière de cette villeBarbière de cette ville
Barbière de cette villeBarbière de cette ville

Bref! J'en suis encore à me demander si tout ça n'est pas un nouveau courant de société...

Photos:

en haut: Blind Barber NYC

au milieu: Lucia - Instagram

en bas: The Corner Barber NYC, Meg Allen Studio, Manetamed NYC

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article