Autrement

Publié le 22 Juillet 2014

Autrement

Bien sûr personne n'a très bien compris quand un beau jour "la petite" est revenue de chez le coiffeur, avec les cheveux si courts qu'on aurait dit qu'on l'avait tondue. Tout le monde l'appelle la petite, mais en réalité elle avait déjà presque 17 ans.

Evidemment son père s'est un peu lamenté, la mère n'a rien dit, les voisins même s'en sont mêlés, les avis étaient partagés. La vieille tante toujours grincheuse a lâché haut et fort ce que bon nombre pensaient... " Ah ben déjà qu'elle était pas franchement fifille, c'est pas ça qui va arranger!"

C'est vrai qu'elle est "garçon manqué" et que du coup, ses cheveux si courts lui donnent une terrible allure de "garçon tout court".

La mère qui n'avait rien dit a finit par sourire. Les mères savent toujous tout de leurs enfants. Depuis longtemps elle savait que sa fille n'en était pas vraiment une. Elle avait deviné la bataille qui se déroulait chaque jour sous ses yeux, de cette enfant tiraillée entre masculin et féminin. Aujourd'hui, après presque 17 ans de féminin, parfois contraint, le masculin l'emportait. Ou plutôt juste le plaisir de l'ambiguité qui ne choisit pas.

Parce que elle, ce corps de fille elle l'aime, avec sa poitrine à peine dessinée, sa peau douce, ses hanches droites et aujourd'hui sa petite tête finalement si bien faite.

La voilà enfin elle même, ni fille ni garçon... autement.

Photo: Rory Van Milligen

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses, #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article